Rempotage pas à pas par Daniel Quenard
Démonstration de rempotage proposée par Stéphane et Denis aux membres du club.
 

Pourquoi rempoter?

è BUTS DU REMPOTAGE :         - renouveler le substrat

       - tailler et diviser les racines

       - travailler le nébari

       - voir l’état du système racinaire

 

                                            Donc penser aussi bien à l’aspect esthétique qu’à la santé de l’arbre.

è    FREQUENCE DES REMPOTAGES :

Pour un feuillus, 2 ans, (ou 3 ans) (beaucoup de racines, akadama décomposé, à changer).
Pour un conifère, moins souvent : 5 ans


     
Le rempotage se fait en général au printemps, quand il ne gèle plus, il peut se faire plus tard si l’arbre est en bonne santé.

      On ne mettra pas d’engrais pendant un mois et on placera l’arbre à l’ombre.

                Les feuillus sont rempotés d’abord, début mars, peut être décalé dans le temps suivant la région où vous habitez,
                 les conifères ensuite (fin mars début avril).

                                Le pot ne doit pas être trop grand, mais toujours un peu plus grand que le précédent.

 

                                             è EXEMPLES D'IMPLANTATION DANS UN POT :

      

             



 

 

Pot rectangulaire: emplacement lié au style

   

 

              
 
 
 
 
 Pot rond:  place lié au mouvement de l'arbre
 
 
 
 
 
            
 
 
 
  Pot carré:  quatre possibilités en fonction de la face choisie
 
 
 
 

 
            
   

           

 Pot ovale: pas de symétrie

 

 

 

Avant de commencer, vous aurez besoin de quelques outils :

Une paire de ciseaux pour les racines, une pince pour les grosses racines, une griffe, du grillage, fil
de ligature, une baguette en bambou.
 

 

 

La préparation du substrat



I
l doit être drainant ; serré dans la main, il doit s’effriter et non se mettre en boule(s).

                
                    
è Mélange de minéral et d’organique :

        
Minéral : pomice, pouzzolane, gravier, sable (de rivière), akadama.

        Organique : écorce de pin compostée, terreau.

      
                                     
Exemple dans ce cas pour le pin : un subtrat mélangé de pomice (pierre ponce italienne), pour le drainage 
                                    
+ écorce de pin compostée, pour favoriser les mychoryses favorables à la reprise de l'arbre .

                                    Du charbon de bois peut être ajouté au substrat pour éviter la pourriture des racines.

                                                                   
è Taille du substrat :            < 4 mm : grain  très fin
                                                                                                                       
4  <        < 7 : grain moyen
                                                                                                                    
     >  7 mm : gros grain

        Pour un arbre récemment prélevé, prendre du gros grain qui permet un bon drainage et favorise la division des racines.

La préparation du pot


Détail où l'on voit le pot déjà prêt avec ces fils d'attache et son mélange de terre.
Il sera très important de préparer le pot avant le dépotage de l'ancien pot pour éviter de laisser les racines sécher et donc risquer de perdre des racines, ou pire, de tuer l'arbre! Dans le cas du rempotage de l'arbre dans le même pot; faites vous aider ou recouvrez les racines de l'arbre avec un linge
humide.
 
                                          Article sur la préparation du pot

Prêt pour le rempotage!

 
 
Sortez l'arbre du son ancien pot et, à l'aide d'une baguette de bambou,
retirer toute la terre autour des racines en grattant avec du tronc vers
l'extérieur.    
 
 
 
 
 
 
 
 
    Aidez vous d'une griffe si les racines sont dures
 
 
 
 
 
 
 
 
Une fois les racines débarrassée de toute la terre, rincez les dans un seau
ou sous un robinet.
 
 
 
 
 
 
     Profitez-en pour retirer les racines superflues
 
  
 
 
 

Quelques aspects esthétiques : réfléchir à l’angle de présentation du pot
par rapport à la face de l’arbre, à l’inclinaison du tronc, à
l’emplacement
de l’arbre dans le pot ( pas de symétrie !!!)
 
 
 
 
 
 
     Une fois l'emplacement et l'orientation dans le pot choisis, serrez les fils
     autour des racines, sans les blesser. Il sera parfois necessaire d'utiliser
     des protections, comme du tube plastique, pour mettre autour des fils
     pour ne pas les abîmer.

                        
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  
 
 
 
                                                                              Complétez le subtrat manquant
 
 
 
 
 
       
        
Puis plonger-le pour rincer le substrat jusqu'à ce que l'eau soit claire. 
                                  

  
 
 
 
 
 
  Votre bonsaï est prêt à passer quelques années dans son nouveau pot.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Haut de Page